Toggle Chercher

  1. Home
  2. ...
  3. Communiqués de Presse
  4. Unilever s'engage à produire des emballages en plastique 100 % recyclables d'ici 2025

Unilever s'engage à produire des emballages en plastique 100 % recyclables d'ici 2025

Nous nous engageons à faire en sorte que l'ensemble de nos emballages en plastique soient entièrement réutilisables, recyclables ou compostables d'ici 2025, et à contribuer aux progrès du secteur des biens de grande consommation en faveur d'une économie circulaire.

L'ampleur du défi

Recycling bank

“Ultimately, we want all of the industry’s plastic packaging to be fully circular”

Paul Polman, CEO

Selon la fondation Ellen MacArthur (FEM), seuls 14 % des emballages en plastique utilisés dans le monde parviennent aux usines de recyclage, tandis que 40 % finissent en décharge et un tiers dans des écosystèmes fragiles. D'ici 2050, on estime qu'il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans de la planète.

En vue d'atteindre l'Objectif 12 de développement durable (Production et consommation responsables), il est essentiel que les emballages en plastique soient traités comme une ressource précieuse qui doit être gérée de manière efficiente et efficace, et ainsi d'abandonner le modèle de consommation consistant à « extraire-fabriquer-jeter » au profit d'un modèle parfaitement circulaire.

S'attaquer au problème sur plusieurs fronts

Afin de contribuer à faire évoluer les flux mondiaux de matériaux pour emballage en plastique, nous nous sommes engagés à faire en sorte que l'ensemble de nos emballages en plastique soient entièrement réutilisables, recyclables ou compostables d'ici 2025.

Nous renouvellerons également pour trois ans notre adhésion à la FEM afin de promouvoir et de soutenir son initiative pour une Nouvelle économie du plastique. Dans le cadre de cette initiative, nous publierons la « palette » complète de matériaux plastiques utilisés dans nos emballages d'ici 2020, afin de participer à la création d'un protocole pour les plastiques dans le secteur.

Unilever s'est d'ores et déjà engagée à réduire d'un tiers le poids de ses emballages d'ici 2020 et à augmenter d'au moins 25 % la quantité de plastique recyclé utilisé dans ses emballages d'ici 2025.

Dans le cadre de ce nouvel engagement, Unilever veillera à rendre techniquement possibles la réutilisation ou le recyclage de ses emballages en plastique d'ici 2025, et à établir à travers des exemples concrets la viabilité commerciale du recyclage des matériaux pour les entreprises de retraitement du plastique.

Notre secteur doit redoubler d'efforts

« Nos emballages en plastique contribuent fortement à rendre nos produits attrayants, sûrs et agréables aux yeux de nos consommateurs », observe Paul Polman, PDG d'Unilever. « Il est pourtant clair que, si nous voulons continuer à profiter des avantages de ce matériau polyvalent, notre secteur doit redoubler d'efforts pour s'assurer qu'il fait l'objet d'une gestion responsable et d'une utilisation post-consommation efficiente. »

« Afin de relever le défi posé par les déchets plastiques dans les océans, nous devons développer des solutions systémiques, c'est-à-dire des solutions qui évitent en premier lieu que les plastiques se retrouvent dans nos cours d'eau. Nous espérons que ces engagements inciteront d'autres acteurs du secteur à tendre collectivement vers un ensemble d'emballages en plastique 100 % recyclables et recyclés. »

« Nous devons également travailler en collaboration avec les gouvernements et les autres parties prenantes en vue de soutenir la mise en place et l'agrandissement des infrastructures de collecte et de retraitement, qui jouent un rôle décisif dans la transition vers une économie circulaire. Au bout du compte, notre objectif est que l'ensemble des emballages en plastique du secteur intègre ce modèle parfaitement circulaire », explique-t-il.

Ellen MacArthur souligne quant à elle qu'en « s'engageant sur les objectifs ambitieux de l'économie circulaire pour ses emballages en plastique, Unilever contribue à faire concrètement évoluer le système et envoie un signal fort au secteur des biens de consommation tout entier, une industrie qui connaît de rapides mutations. L'association de mesures agissant en amont sur le design et les matériaux et de stratégies post-utilisation témoigne d'une approche étendue à tout le système, propre à faire de la Nouvelle économie du plastique une réalité. »

L'architecte et chef de file de l'économie circulaire William McDonough ajoute également : « L'optimisation des emballages et des plastiques est si importante et opportune que toutes les personnes, communautés et entreprises impliquées (fournisseurs, producteurs, détaillants, clients et consommateurs) peuvent aujourd'hui travailler ensemble, avec des valeurs et une finalité communes, à la création et au partage d'une ressource qui profitera aux générations futures. »

Approfondir ces sujets
Aller en haut